Consultation sur les rythmes scolaires : nous demandons à la mairie de Puteaux d’écouter l’avis des parents et des enseignants

6 mois après la rentrée scolaire, la ville mène une consultation sur les nouveaux rythmes scolaires. Les parents sont appelés (jusqu’au 4 mars) à répondre à un questionnaire. L’objectif est de mesurer l’impact des nouveaux rythmes sur le bien-être des enfants et l’organisation familiale. C’est très bien. Mais il faut que les avis qui seront exprimés soient cette fois entendus par la majorité municipale !

Lire la suite

Publicités

Tribune Puteaux Infos 03/2015 : Opposants à Puteaux, un rôle essentiel !

Voici le texte publié :

Depuis les élections municipales, l’opposition n’a cessé de rappeler à la majorité de travailler sur les sujets primordiaux et de dépenser moins. Hélas ! La réalité est tout autre. En quelques mois, plusieurs millions d’euros (nos impôts) ont été dépensés pour des projets clientélistes : des réceptions, des cadeaux… Les fêtes de Noël, à elles seules ont coûté 4 millions d’euros à la commune, soit l’équivalent de la construction de 30 logements sociaux ! Que fait le maire pour les plus démunis ? Ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté et occupent des logements insalubres et hors de prix. Dans l’intervalle, le maire leur vend du rêve, un noël imaginaire…

Dans la poursuite de cette incohérente mandature et suite à nos critiques de son projet éducatif, la majorité a décidé de lancer une concertation sur les rythmes scolaires. Un exemple : 46 % des élèves ne participent pas aux activités du vendredi après-midi. L’étude de cette concertation est elle fiable alors qu’aucun représentant de l’opposition ou de parents d’élèves ne siège au comité de pilotage du projet éducatif ?

Christophe GREBERT
Olivier KALOUSDIAN
Bouchra SIRSALANE

Réforme des rythmes scolaires à Puteaux : où est l’intérêt de l’enfant ?

Depuis septembre 2014, les écoles de Puteaux affichent de nouveaux horaires : la municipalité a fait le choix de conserver 6 heures d’apprentissage le lundi, le mardi et le jeudi pour permettre aux familles d’avoir un long week-end de 2 jours et demi, dès le vendredi midi. Or, pour faciliter l’apprentissage des élèves, des études réalisées préalablement à la mise en place de la réforme ont montré qu’il est préférable de mieux répartir les journées de classes sur la semaine. Ces études montrent aussi qu’un trop long week-end interrompt le rythme des enfants, entraînant une fatigue plus importante en début de semaine. 

Le nouvel emploi du temps choisi par la mairie de Puteaux ne prend donc pas en considération le bien être de l’enfant et ne favorise pas l’apprentissage pendant les heures de cours.

Lire la suite

Tribune Puteaux Infos 11/2014 : Les enfants, après !

Voici le texte publié :

Depuis 2 mois, les enfants de Puteaux arrêtent l’école le vendredi matin. L’objectif de la réforme était pourtant de mieux étaler des journées de classe plus courtes et moins fatigantes, sur une plage hebdomadaire plus longue. La municipalité a fait l’inverse ! La ville n’a pas offert d’activités périscolaires, mais un simple accueil les mercredis et vendredis après-midi : des cours et préaux transformés en “centre de loisirs” ont servi de garderie. A la hâte, du personnel non formé a été mobilisé : des ATSEM se sont occupés seuls d’enfants de maternelle ! L’absence de TAP était-elle vraiment ce que les parents ont réclamé dans les centaines de questionnaires retournés en mairie ? Notre ville, pourtant riche à millions, fait payer le coût de cette réforme aux familles. Surveillez vos factures de cantine, étude, garderie et accueil de loisirs et alertez-nous !

Christophe GREBERT
Bouchra SIRSALANE
Olivier KALOUSDIAN