Habitat et urbanisme

Pour une amélioration du cadre de vie


I. Logement

 

1/ Créer une offre de logements adaptée aux besoins de chacun

A) Une gestion plus saine du parc de logements sociaux

 – Nous fixerons des règles claires sur les conditions d’accès au logement social. Nous orienterons les attributions en priorité aux personnes qui en ont le plus besoin. Nous rendrons publique la composition de la commission d’attribution, les critères d’attribution, ainsi que le rapport annuel de la commission. Nous étudierons le passage au système d’attribution par points comme le fait Suresnes.

Voir nos propositions “Solidarité et Action sociale”.

 – Les élus de notre future majorité ne se verront pas attribuer de logement social en cours de mandat. Aucun régime de faveur ne sera accordé.

 

– Nous réaménagerons les logements sociaux afin de favoriser le maintien des personnes âgées à domicile et en construirons de nouveaux. Ces immeubles pourront accueillir des services communs en rez-de-chaussée. Cette mesure favorisera la mobilité au sein du parc de logements sociaux.

 

B) Maintenir une offre de logements sociaux de qualité

– Aucun logement social n’a été construit depuis 15 ans par l’Office HLM de Puteaux. Ces dernières années, notre ville a surtout vu la construction de logements en accession de grand standing à des prix élevés. Alors qu’il s’élevait à environ 35% dans les années 90, le taux de logements locatifs sociaux était de 28,3% en 2010 selon le rapport de la Mission interministérielle d’inspection du logement social. Nous viserons un taux de logements sociaux à 30%. Nous recentrerons l’Office HLM municipal sur son rôle de bailleur social plutôt que celui de gestionnaire de logements. Pour cela, nous lancerons la construction de quelques nouvelles opérations sociales. Ce taux doit être conservé pour permettre aux jeunes putéoliens, aux couples qui démarrent et aux personnes à la retraite de continuer à vivre dans leur ville.

 – Pour nous, le logement social n’est pas synonyme de logement au rabais. Au contraire, nous voulons construire des logements sociaux confortables et bien équipés. Lors de la passation des marchés, nous choisirons des architectes ayant fait leurs preuves dans ce domaine.

– Nous ne construirons pas de nouvelles grandes résidences sociales, comme il y en a beaucoup à Puteaux, mais plutôt de petits immeubles de ville dans des quartiers où le logement social n’est pas concentré. Nous chercherons à atteindre le label Haute Performance Energétique (HPE).

C) Dans le parc privé, favoriser la création de logements accessibles et proposer de nouvelles formes d’habitat

Ces dernières années, le parc privé de logements s’est développé dans notre ville avec des opérations de standing proposant des logements relativement chers, inaccessibles pour des foyers modestes.

 – Nous demanderons aux promoteurs de développer dans leurs opérations une part de logements en accession maîtrisée pour permettre l’accès à la propriété des foyers plus modestes. Nous imposerons des critères environnementaux stricts valorisés par les certifications énergétiques adéquates.

– Aujourd’hui la ville favorise la création de grands logements familiaux. Nous demanderons aux promoteurs de créer également des logements de plus petite taille (studios, T1 et T2) pour permettre à plus de célibataires et de jeunes couples d’accéder à la propriété à Puteaux.Dans les immeubles, ces logements seront mêlés aux logements familaux.
– La bonne desserte de la ville par les transports en commun et la proximité de pôles d’enseignement supérieur rend attractive la ville de Puteaux pour la construction de logements étudiants (résidences sociales et/ou privées). Nous testerons le développement d’immeubles intergénérationnels associant à la fois des logements pour les étudiants et d’autres pour les seniors où le prix des logements pour les étudiants sera plus attractif s’ils s’engagent à apporter des services aux seniors de la résidence.

 – Nous serons ouverts à de nouvelles formes d’habiter et de nouvelles manières de concevoir et de financer des logements. Nous expérimenterons l’habitat participatif, sur le modèle desbaugruppen développés en Allemagne en soutenant l’initiative de groupes de personnes qui souhaitent développer et financer, ensemble, un projet d’habitat groupé avec des équipements mutualisés.

 2/ Résorber l’habitat dégradé et diminuer la facture énergétique

 Pour améliorer l’information sur le logement, nous créerons un guichet unique de l’habitatdiffusant les informations des organismes extérieurs à la commune, l’OPH, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et l’Agence nationale de l’habitat (ANAH). Ce guichet proposera une assistance pour effectuer les démarches administratives de demandes de financements.

 

A) Engager une campagne de rénovation thermique des logements sociaux

 – Nous lancerons un grand plan pour la rénovation thermique des logements sociaux de l’OPH. Nous y consacrerons 10 millions d’euros par an (qui seront complétés par d’autres subventions, notamment de la Région Ile-de-France). Nos efforts porteront en priorité sur les résidences vieillissantes dont les logements deviennent inconfortables pour les habitants. Un diagnostic énergétique sera engagé dès l’été 2014.

 – Ces opérations seront exemplaires en termes de développement durable. La facture énergétique sera réduite grâce au remplacement des fenêtres et au renforcement de l’isolation des toitures et des façades (par l’extérieur quand c’est possible). Ces travaux sont très courants et peuvent se dérouler sur des délais courts. Nous chercherons à mettre en œuvre des sources d’énergie durable : panneaux photovoltaïques, chauffe-eau solaires, mini-éolienne, géothermie, chaufferie bois. Nous ferons appel à des architectes, des ingénieurs et des entreprises ayant des expériences réussies dans ces domaines.

 – Le confort intérieur des appartements sera amélioré avec la modernisation des équipements techniques (remise aux normes électriques) et des sanitaires (cuisines et salles de bains). Nous proposerons quelques prestations à la carte pour ceux qui désirent apporter des modifications au logement comme l’ouverture de la cuisine sur le séjour.

B) Éradiquer l’habitat indigne et soutenir la rénovation des logements privés

 Chacun peut constater l’état alarmant de nombreux immeubles de Puteaux. Nous ne tolérerons plus que des Putéoliennes et des Putéoliens vivent dans des conditions indignes.

 – Nous soutiendrons les locataires de logements dégradés face à l’inaction des propriétairesen les aidant à faire valoir leurs droits. Nous améliorerons l’information sur les recours possibles et sur le rôle que peut jouer la municipalité : établir le dialogue avec le propriétaire, promouvoir l’action du service hygiène de la ville pour établir des constats d’insalubrité ou encore aider les habitants à saisir l’Agence régionale de santé (ARS).

 – Nous aiderons les Putéoliens à profiter des aides de l’État pour permettre la rénovation du parc privé de logements. Pour cela, nous soutiendrons les propriétaires de logements et les copropriétés souhaitant engager des travaux de rénovation de l’habitat. Dans cet objectif, nous poursuivrons l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) énergétique et l’étendrons à d’autres quartiers en cours de mandat.

 – Nous proposerons la mise en place d’une délégation des aides de l’Agence nationale de l’Habitat (ANAH) vers la communauté d’agglomération Seine Défense pour une action plus locale de l’aide au logement. Cela permettra une attribution simple et rapide des aides à l’habitat privé pour les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs et les copropriétés. Nous voulons ainsi faciliter la remise sur le marché de logements vacants ainsi que les travaux d’adaptation des immeubles et des logements pour les personnes à mobilité réduite et lutter contre l’habitat indigne.

 – Nous entendons mener une politique d’embellissement en faisant appliquer l’obligation décennale de ravalement et en informant les propriétaires sur les aides correspondantes.

 

II. Architecture & patrimoine

 

1/ Mise en valeur du patrimoine architectural

 Puteaux ne doit pas se densifier de manière inconsidérée, au mépris de son histoire et de ses habitants. La ville doit résister aux assauts des projets immobiliers au goût douteux et aux dimensions spectaculaires qui fleurissent dans notre ville, y compris dans le Vieux Puteaux et les quartiers pavillonnaires. Demain, nous maîtriserons l’urbanisation dans les secteurs les plus sensibles de la ville.

 

– Nous arrêterons la construction de grands programmes immobiliers dans le Vieux Puteaux. Sous prétexte d’authenticité et d’esprit village, la majorité sortante a construit des bâtiments qui sont des non-sens par rapport à l’architecture du quartier et livre tous les terrains libres à des promoteurs. Pour faire revivre ce quartier, nous y mènerons une politique de renouvellement du bâti existant, surtout des espaces publics et de de diversification des activités.

Voir nos propositions sur notre thématique “Espaces publics” et dans notre programme sur la “Culture”.

 – Nous veillerons à ne pas urbaniser de manière déraisonnée les quartiers pavillonnairesnotamment ceux de la Colline et de la rue Pasteur. Afin de les préserver, nous permettrons et inciterons leur renouvellement par des extensions ou des surélévations ponctuelles, mais pas leur défiguration avec des projets immobiliers hors d’échelle.

 – Nous porterons un projet de mise en valeur du patrimoine qui se traduira par la fin de la politique de la table rase menée par la majorité sortante sur les opérations urbaines de Puteaux. Il faut arrêter de détruire massivement des quartiers déjà habités et comprenant déjà des commerces pour rebâtir comme aux Bergères. Nous nous engageons à conserver autant que possible des immeubles anciens de caractère ainsi que les commerces et à les rénover dans les quartiers en renouvellement.

 – Nous réaliserons un inventaire des bâtiments remarquables de la ville pour préserver certains bâtiments intéressants et les mettre en valeur (immeubles de logements et patrimoine industriel). Nous ferons participer les citoyens à la réalisation de cet inventaire.

 

2/ Pour un urbanisme maîtrisé

 – Nous prendrons part, de manière raisonnée, à la densification nécessaire du coeur de l’agglomération parisienne incitée par les documents d’urbanisme métropolitains afin de lutter contre l’étalement urbain. Ainsi, lors de notre mandature, la majorité des nouvelles opérations de logement seront développées sur les réserves foncières encore non exploitées (ZAC des Bergères, terrains Elis), plutôt que dans les quartiers déjà denses de la ville.

 – Nous ne construirons pas de manière systématique les terrains libres de la ville. Nous anticiperons les mutations de la ville avec un repérage des parcelles sur lesquelles il pourrait être intéressant de ne pas construire de bâtiment afin d’y réaliser plutôt des espaces publics, notamment des espaces verts.

Voir nos propositions sur notre thématique “Espaces publics”.

 – Nous engagerons une politique urbaine garantissant une meilleure insertion des futursprojets dans leur contexte. Nous souhaitons éviter les bâtiments massifs comme ceux construits récemment sur la rue de la République et le boulevard Wallace, surtout quand ils sont proches d’habitations existantes.

 – Pour que la ville se renouvelle sur elle-même, nous soutiendrons les initiatives visant à faire évoluer les constructions existantes plutôt que démolir pour reconstruire du neuf : inciter les extensions, les surélévations, les rénovations de bâtiments existants.

 – Nous porterons une nouvelle ambition architecturale pour en finir avec l’architecture de pastiche et la disneylandisation de la ville, de plus en plus aseptisée et faussement authentique, comme le village du Théâtre. Nous adapterons le PLU en le rendant moins prescriptif sur les décors et les matériaux pour promouvoir une architecture de qualité, plus contemporaine.

 

3/ Une nouvelle politique architecturale et urbaine

 

A) Varier les procédures en matière d’opérations immobilières

 – Nous régulerons la cession des terrains communaux à des promoteurs. Si la ville doit céder un terrain pour un projet, nous mettrons en place des consultations transparentes et ouvertes de promoteurs qui devront s’engager à respecter le cahier des charges défini par la ville pour la future opération.

 – Nous demanderons aux promoteurs immobiliers privés l’organisation de concours d’architectes. La ville participera de droit au jury pour s’assurer de la qualité architecturale du projet retenu et vérifier qu’il s’intègre le mieux possible dans son contexte.

 – Pour les projets publics, nous favoriserons le montage de conception-réalisation. Il permet, dès le concours architectural, de sélectionner des groupements architecte & entreprise de construction. Cette procédure, permet un engagement des concepteurs en amont sur le coût pour éviter toute dérive importante du budget de l’opération, comme cela arrive trop souvent sur les opérations putéoliennes.

B) Impliquer des citoyens

 – Nous impliquerons les habitants dans le choix des projets architecturaux privés. Cela se fait dans d’autres communes autour de nous comme Nanterre qui organise une exposition des projets en compétition, puis recueille l’avis des habitants du quartier. Des représentants des habitants participent au jury pour choisir le projet lauréat, dans un effort de conciliation de l’intérêt général avec les initiatives privées.

– Nous créerons un lieu ouvert au public dédié à l’architecture et à l’urbanisme. Nous ferons réaliser une maquette de la ville et de ses abords, qui sera mise à jour régulièrement et nous l’exposerons. Pour initier les jeunes à l’urbanisme et à l’architecture, les classes élémentaires effectueront des visites de ce nouveau lieu et nous y organiserons des ateliers de dessin et de maquette leur permettant d’exprimer leur idées pour Puteaux.


PARTIE 2


L’équipe de “Puteaux Pour Vous” a procédé à plusieurs diagnostics en allant à la rencontre des Putéoliens. Il est alors apparu que les espaces publics de notre ville n’avaient pas fait l’objet d’une grande attention ces dernières années. Les espaces verts ne sont ni assez nombreux ni assez accessibles. Ils sont entourés de grilles imposantes, voire fermés au public. Il n’existe pas à Puteaux de réseau continu de mobilités douces.

Notre projet est celui de la promotion des transports en commun et des déplacements doux. La ville sera dynamisée par la création d’espaces publics conviviaux et un retour de la nature. Nous travaillerons sur les grands projets urbains de notre ville dans un esprit d’ouverture et de concertation.


 

I. Déplacements

 1/ Pour des transports en commun plus performants

 

A) Renforcer l’attractivité du Buséolien

 Le Buséolien est un service municipal dont l’exploitation a été confiée à la RATP. Nous souhaitons faire évoluer ce service pour le rendre plus attractif tout en maintenant sa gratuité.

 – Nous proposerons une simplification de la desserte des lignes du Buséolien. A terme, les lignes pourraient se croiser près de la mairie et desservir la Défense. Nous étudierons la faisabilité d’une extension du réseau aux communes limitrophes.

 – Pour que l’utilisation du Buséolien soit facilitée, nous augmenterons sa fréquence et mettrons en place des passages à heures fixes, y compris le soir et le week-end.

 – Petit à petit, les véhicules seront remplacés par des mini-bus électriques, moins polluants.

B) Proposer des améliorations du réseau de transport existant

 Les transports en commun ne relèvent pas seulement de la compétence de la commune. Nous serons force de propositions auprès du STIF, de la SNCF et de la RATP afin de mettre en œuvre des projets améliorant votre quotidien.

 Nous soutiendrons une évolution de la tarification et du zonage des transports en Île-de-France plus avantageuse pour les habitants de Puteaux et la création de tickets à durée limitée et de tickets permettant des correspondances métro/tramway et métro/bus.

 a) Gare de Puteaux

 – Amélioration de l’information des usagers par des panneaux d’affichage des prochains passages du tramway T2 et des lignes L et U du Transilien à chacun des accès.

 – Renforcement de l’offre de transports en soirée, en particulier celle du tramway, avec une fréquence minimale de 10 minutes.

 – Promotion de l’utilisation du Transilien pour désaturer le tramway aux heures de pointe, les deux réseaux étant quasi-parallèles et le train étant beaucoup moins fréquenté.

 

b) La Défense

 – Amélioration progressive du pôle d’échanges multimodal de la Défense, en commençant par la restructuration de la gare routière des bus.

 – Rénovation de la gare de la Défense et création de nouveaux accès directs aux quais depuis le parvis (place Carpeaux).

 – Optimisation de la station de métro Esplanade de la Défense, aujourd’hui saturée avec son quai central unique. Réfléchir à la mise en place d’un moyen de déplacement alternatif et innovant entre les pôles Grande Arche et Esplanade pour désaturer la ligne 1 du métro.

 

c) Desservir les quartiers de Puteaux éloignés des transports en commun structurants

 – Création d’une ligne de bus en site propre à haut niveau de service entre la Défense et la place de la Boule à Nanterre, en préfiguration d’un tramway. Cette ligne desservirait ainsi la Rose de Cherbourg et la ZAC des Bergères.

 – Soutenir la proposition de la ville de Suresnes de transformer la ligne de bus 244 en une ligne de bus à haut niveau de service jusqu’à la Porte Maillot. Nous demanderons qu’à partir du Pont de Suresnes, elle emprunte les quais de Seine, puis le pont de Puteaux, vers Neuilly Bagatelle, la future Fondation Louis Vuitton et Paris.

2/ Promouvoir les mobilités douces

 La voiture prend trop de place dans notre ville. Un meilleur partage de la voirie permettra de réduire la vitesse, le bruit, la pollution, assurer la sécurité, apaiser les ambiances et pour que Puteaux devienne une ville marchable et cyclable.

 

A) Réguler l’usage de l’automobile

 – Nous repenserons les carrefours dangereux et les grandes emprises routières de la ville : les quais de Seine, le pont de Puteaux et l’avenue Charles de Gaulle avec le conseil général, et le boulevard circulaire de la Défense avec l’EPADESA.

 – Un plan de stationnement automobile sera mis en place : recensement de l’offre, gratuité du stationnement pour les véhicules non polluants, rationalisation des tarifications, information en temps réel sur les places disponibles.

 – Nous souhaitons développer les alternatives à la voiture particulière en augmentant le nombre de stations Autolib’ et en favorisant le covoiturage et l’autopartage. Nous créerons davantage de places de stationnement avec bornes de chargement électrique pour véhicules particuliers.

 – Nous développerons des zones 30 et des zones de rencontre sur l’ensemble du réseau communal. La réduction de l’emprise de la voiture et de la vitesse sur certains axes permettra l’émergence d’espaces publics plus agréables.

 – Après des phases d’expérimentation et de concertation, nous mettrons en place des zones piétonnes qui animeront les quartiers.

 Voir nos propositions dans le programme Entreprise et emploi

B) Développer l’usage du vélo et des modes doux

 – Nous mettrons en place un plan de déplacement vélo, qui programmera la transformation des voiries avec la création de voies réservées aux vélos connectées aux communes voisines et en lien avec la Défense et l’Île de Puteaux.

 – Nous augmenterons les obligations en termes de stationnement pour vélos dans les nouvelles constructions et développerons les espaces de stationnement pour les vélos et les deux roues sur l’espace public.

 – Nous assurerons la promotion de la subvention pour l’achat de vélos à assistance électrique.

 – Nous souhaitons une organisation plus régulière de l’opération Quais Libres durant les beaux jours.

 

C) Mieux relier entre eux les quartiers de Puteaux

 Nous souhaitons simplifier les itinéraires piétons sur deux axes où des ruptures compliquent les déplacements : une rupture topographique entre le haut et le bas de Puteaux et une rupture physique entre la ville de Puteaux et la dalle de la Défense.

 – Nous réaliserons des aménagements urbains facilitant les déplacements entre le haut et le bas de Puteaux. Le développement du Buséolien et la redynamisation du commerce de proximité sur le haut de la ville vont également dans ce sens.

 – Pour faciliter les déplacements entre la ville et la Défense, à court terme, nous aménagerons des itinéraires piétons (à partir du centre et du haut de la ville) vers la Défense. Une signalétique spécifique sera mise en place et les parcours simplifiés et sécurisés (aménagement des carrefours compliqués, éclairage).

– Nous créerons un itinéraire doux, continu et cohérent entre la ville, l’île et le Bois de Boulogne réservé aux piétons et aux mobilités douces. Plusieurs options sont possibles et seront débattues : requalification du pont actuel, extension du pont actuel, nouvelle passerelle entre Puteaux et son île. De sa conception à sa réalisation, en passant par ses coûts d’entretien, ce projet visera l’excellence environnementale.

 

II. Espaces publics

 

1/ Développer de nouveaux lieux de convivialité

 Nous mènerons une politique d’ouverture et de transformation des espaces publics de la ville.

 – Nous installerons du mobilier urbain devant les équipements publics et dans les parcs pour que les habitants puissent s’approprier ces espaces et qu’ils deviennent des lieux de rencontres et d’échanges.

 – Pour une ville plus animée, nous développerons de nouveaux lieux de convivialité. Les nouvelles places et rues piétonnes accueilleront de nouvelles activités et commerces, des bars et des restaurants avec terrasses…

 Voir nos propositions dans le programme Entreprise et emploi

 

– Nous réaménagerons le parvis de l’hôtel de ville et ses abords pour en faire une place facilement traversable entre les rues Chantecoq, Anatole France et la place Stalingrad. Sur cet espace où les différences de niveaux seront atténuées, nous réduirons l’emprise de l’automobile. Nous laisserons place aux déambulations, aux plantations et à une grande esplanade centrale plus vaste qu’aujourd’hui qui sera le lieu des grands événements. Le parking souterrain sera rénové et rendu accessible aux personnes à mobilité réduite.

 – Nous consacrerons le Vieux Puteaux aux différentes formes d’art par le développement de galeries, d’ateliers d’artistes et d’une offre de restauration. Débarrassée de ses grilles, la place de la vieille Église pourra accueillir des événements populaires.

 Voir nos propositions dans le programme Culture, sports et vie associative

 

2/ La nature en ville

 Introduire la nature en ville, en plantant davantage dans nos rues, en créant de nouveaux squares, en utilisant les parcelles non construites comme terrains d’aventures, améliorera le cadre de vie. La biodiversité sera augmentée et la ville rafraîchie en été. Les plantes, plus présentes, atténueront la pollution et les bruits.

A) Des espaces verts plus généreux

 – Nous ouvrirons au public les espaces verts fermés aujourd’hui inaccessibles comme le jardin des Vignes et le jardin du Théâtre.

 – Nous retravaillerons les limites des parcs communaux pour en finir avec l’implantation systématique de grilles. Certains parcs pourront rester ouverts plus tard l’été.

 – Les espaces publics seront traités de manière moins minérale. Ils seront densément plantés.Certains bâtiments pourraient être végétalisés, notamment des toitures et des murs donnant sur l’espace public

 – Nous renforcerons le caractère naturel de l’île de Puteaux. Afin que la nature reprenne ses droits dans l’île, nous étudierons la possibilité de réduire la place de la voiture et de repenser le stationnement, notamment pendant les périodes de forte affluence comme les vacances scolaires. Nous faciliterons son accès pour les piétons et les cycles.

 – Nous souhaitons rendre accessibles à tous les berges de l’île de Puteaux en créant un cheminement continu. La desserte des péniches habitées sera améliorée. Les nouveaux aménagements seront réalisés dans un souci de développement durable : limitation des zones imperméabilisées, récupération ou infiltration des eaux de pluies, etc.

 – Pour l’entretien des espaces verts, l’emploi de pesticides et de produits phytosanitaire sera abandonné pour laisser place à des produits non toxiques et des solutions bio-compatibles.

 

B) Une gestion des eaux et des déchets plus responsable

 Dans les projets communaux, la gestion écologique des eaux de pluie sera intégrée : toitures végétalisées, zones d’infiltration des eaux de ruissellement, recharge de la nappe phréatique, récupération des eaux de pluie et stockage pour arrosage, etc.

 Nous engagerons les actions suivantes en matière de déchets :

 – réduction des déchets à la source, optimisation de leur gestion, réemploi et recyclage, gestes éco-citoyens,

– décalage de la collecte vers des heures moins pénalisantes pour le trafic routier,

– création d’une collecte hebdomadaire pour les déchets verts,

– mise en place du tri sélectif pour les poubelles situées sur la voirie,

– ouverture d’une composterie et une ressourcerie communales, structures d’économie sociale et solidaire, pouvant s’appuyer sur un centre d’aide par le travail,

– création de nouveaux points de collecte du verre pour assurer un maillage efficace du territoire,

– promotion du compostage auprès des particuliers et dans les services municipaux,

– promotion de la consommation de produits économes en emballages (sacs en papiers, eau du robinet, légumes en vrac…) auprès des habitants et des commerçants,

– passage progressif à un ramassage des ordures par “pesée embarquée” avec une redevance d’enlèvement des ordures ménagères prenant en compte les volumes de déchets produits.

 

III. Urbanisme

1/ Faire de la Défense plus qu’un quartier d’affaires

 Nous apporterons une attention aussi importante à la Défense qu’aux autres quartiers de Puteaux. Nous voulons sortir de la critique systématique qui a trop marqué la gestion du quartier ces dernières années. Nous adopterons une attitude constructive envers le quartier de la Défense en étant force de proposition.

 – Nous prendrons part aux réflexions à venir sur l’évolution du mode de financement des infrastructures et des espaces publics de la Défense. Nous envisagerons la participation financière des collectivités locales aux projets afin de limiter la construction de bureaux qui est d’aujourd’hui la seule source de financement.

 – Nous organiserons une campagne d’information sur les compétences de chacun des intervenants à la Défense pour vous aiguiller selon vos besoins, entre l’EPADESA, Defacto, la communauté d’agglomération Seine Défense et la ville de Puteaux.

 Voir nos propositions détaillées sur la Défense

 

2/ Une nouvelle ambition pour la ZAC des Bergères

 Nous ferons un état des lieux de la ZAC dès notre élection. Sans remettre en cause l’ensemble du projet, nous souhaitons l’amender dans la mesure du possible pour faire des Bergères plus qu’un village renfermé sur lui-même.

 – Nous créerons une maison du projet sur le site des Bergères pour informer la population de son avancée et lui permettre de suivre l’évolution des travaux.

 – Nous voulons faire des Bergères un écoquartier ambitieux et exemplaire au niveau environnemental. Il pourrait devenir un laboratoire d’innovations dans les domaines de l’énergie, de la gestion des déchets, de la domotique, de la ville numérique, de l’espace public, de la place de la nature en ville, etc.

 – Nous porterons une inflexion du style architectural pour en faire un quartier moderne. Comme dans tous les grands projets urbains, nous lancerons des concours d’architectes pour donner leur chance à de jeunes agences et promouvoir des projets innovants.

 – Nous réinterrogerons la pertinence de la couverture de la RD 913 : une superstructure imposante et onéreuse qui compliquerait l’espace en scindant le parc central en deux parties distinctes. Nous ne souhaitons pas créer de différences de niveaux artificielles sur un terrain qui est plat aujourd’hui.

 

IV. Gouvernance et participation

1/ Pour une coopération intercommunale

 

A) Anticiper la création de la Métropole du Grand Paris

 La Métropole du Grand Paris sera créée le 1er janvier 2016. Le délai est désormais trop court pour créer une nouvelle structure intercommunale pertinente qui serait dissoute quelques mois plus tard par la loi.

 Nous anticiperons la création de la Métropole du Grand Paris en entamant, dès avril 2014, des discussions avec les communes qui nous entourent. Ces échanges nous permettront de nous présenter unis, avec un projet de territoire cohérent, en vue de former l’un des ensembles de 300 à 400.000 habitants, appelés “conseil de territoire”.

 La Métropole du Grand Paris mettra en place un système de péréquation à l’échelle métropolitaine qui aura des incidences sur notre budget. Nous anticiperons ces changements par un meilleur contrôle des dépenses publiques locales.

 Voir nos propositions dans le programme Budget et fiscalité

 

B) Renforcer le rôle de la communauté d’agglomération Seine Défense

 En mars 2014, les conseillers communautaires seront élus au suffrage universel par fléchage sur les listes se présentant à l’élection municipale.

 Nous regrettons vivement que Puteaux ait formé une intercommunalité défensive avec la seule ville de Courbevoie pour se partager la manne financière de la Défense. Nous aurions pu rejoindre la structure regroupant Suresnes, Nanterre et Rueil pour mener ensemble un projet de territoire.

 Durant les deux premières années de la mandature, nous veillerons à renforcer le rôle de la communauté d’agglomération Seine Défense par des délégations de compétences et la mise en commun de moyens et d’équipements publics. Nous souhaitons aussi pouvoir développer des projets communs sur le territoire comme des itinéraires cyclables et piétons entre les deux villes, via la Défense.

 

2/ Une gestion efficace

 

A) Faire de Puteaux une ville exemplaire pour l’entretien des espaces publics

 – Nous nous engageons à assurer une veille renforcée sur les espaces publics : tournées plus fréquentes des agents municipaux et amélioration de la réactivité des services techniques.

 – Nous créerons une application pour smartphone permettant aux habitants de signaler aux services municipaux tout dysfonctionnement ou dégradation.

 

B) Des équipements municipaux mieux gérés

 Nous ferons réaliser un audit sur le fonctionnement des palais monumentaux construits ces dernières années et nous mettrons en œuvre une rationalisation de leur gestion.

 – Nous mettrons en commun nos équipements publics dans le cadre de l’intercommunalité Seine Défense et avec les autres communes limitrophes. Les Putéoliens pourront alors profiter des services proposés par Courbevoie et inversement. Les deux offres peuvent s’avérer complémentaires et répondre à des besoins sans nouvelles constructions.

 – Nous poursuivrons une politique d’investissement, mais ne créerons pas de grands équipements municipaux surdimensionnés et coûteux. Si une nouvelle structure est nécessaire, nous privilégierons la reconversion de bâtiments existants. Nous nous attacherons à mieux définir les besoins avec les futurs utilisateurs pour que les structures y répondent parfaitement et nous les développerons dans l’intercommunalité.

 

C) Optimiser la commande publique

 – Nous nous engageons à respecter les normes régissant la commande publique pour faire des économies et sélectionner les entreprises qui nous apporteront les meilleures prestations au meilleur coût. Une baisse des dépenses de 10 à 20 % est envisageable pour des prestations équivalentes ou meilleures.

 – Nous déterminerons des critères qualitatifs et financiers pour nous permettre de mieux cibler nos demandes. Nous intégrerons des critères de développement durable pour promouvoir les filières écologiques comme les circuits courts. Des critères sociaux favoriseront les entreprises qui réalisent de l’insertion professionnelle.

 – Nous passerons des marchés pluri-annuels sur des commandes récurrentes afin d’obtenir les meilleurs prix et de réduire les lourdeurs administratives.

 – Pour plus de transparence, nous publierons les grilles de notation des marchés publics et la liste des passations de marchés.

 Voir nos propositions dans le programme Budget et fiscalité

 

3/ Participation citoyenne

 – Les projets portés par notre future majorité le seront dans la transparence. Nous souhaitons vous impliquer avec la concertation systématique du public pour les projets urbains.

 – Afin de vous permettre de nous faire part de vos idées sur l’urbanisme, nous mettrons en place des ateliers participatifs autour de maquettes.

 – Nous porterons une attention toute particulière aux demandes collectives (pétitions) en vous assurant une réponse rapide.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s